Un banc de sardines flotte dans les airs. Quelques mètres au dessus de la surface de l’eau d’où elles semblent s’être échappées, les sardines jouent avec l’infinité des reflets de la lumière sur leurs écailles argentées.
Les multiples facettes du plan d’eau nous renvoient cette image irréelle où la mer est devenue le ciel. Faut-il se mettre la tête à l’envers pour remettre la scène dans le bon sens ?
Le vent s’en mèle, toutes ensemble les sardines sont parcourues d’un même élan frénétique, elles esquivent la rafale et le banc change soudainement de direction.
/
A shoal of sardine is floating in the air. A few meters above the surface of the water they seem to have escaped from, the sardines create an infinity of light reflections on their silvery scales.
The numerous facettes of the water reflect this surreal picture where sea becomes sky. Should we stand upside down to replace the landscape in the right way up?
As soon as the winds picks up, the sardines start to shiver in a frenetic surge, to avoid the gust suddenly changing direction.